Guide des Salaires 2018 de Robert Half : La Guerre des Talents détermine les tendances salariales
Guide des Salaires 2018 de Robert Half : La Guerre des Talents détermine les tendances salariales

Guide des Salaires 2018 de Robert Half : La Guerre des Talents détermine les tendances salariales

Published

  • - 2,9 % des emplois ne sont pas pourvus, c’est plus que la moyenne européenne qui est de 1,8 % L’intérêt pour un salaire flexible et les avantages extralégaux augmente, 38 % des personnes
  • - L’intérêt pour un salaire flexible et les avantages extralégaux augmente, 38 % des personnes
  • - Les soft skills ont de plus en plus d’importance vu l’automatisation des processus
  • - Le processus de recrutement est trop long : il prend près de 3 mois, voire parfois 4 mois, principalement à cause d’un manque de qualifications adéquates (50 %)
Bruxelles, le 10 octobre 2017 – La Guerre des Talents fait plus que jamais rage. C’est ce qui ressort du Guide des Salaires 2018 de Robert Half pour les professionnels des domaines IT, finance, comptabilité et administration. Le taux de chômage diminue chaque mois et les offres d’emploi se font toujours plus nombreuses. Résultat : le futur employé se trouve dans une position de force.

La Guerre des Talents est toujours plus intense. Pour les employeurs, il est de plus en plus difficile d’attirer les bons candidats, et cela malgré le fait que la Belgique se situe au-dessus de la moyenne européenne en matière de taux d'emplois vacants : selon l’OCDE, 2,9 % des emplois ne sont pas pourvus dans notre pays, alors que la moyenne européenne est de 1,8 %. Une situation que l’on doit en partie à la mauvaise adéquation entre la demande des employeurs et l’offre de travail. Les CFO et les directeurs financiers belges prévoient d’augmenter le salaire de 16,3 % de leurs collaborateurs financiers. Une augmentation qui s’élèvera en moyenne à 6,7 %. Un cinquième du personnel qui assure un soutien administratif pourra lui aussi compter sur une augmentation de salaire qui atteindra 11,1 % en moyenne.

Les compétences générales (ou soft skills) sont toujours plus importantes lorsqu’il s’agit de dénicher les bons talents : la vision stratégique (69 %), les capacités de communication (55 %) et l’esprit commercial (50 %) sont de plus en plus appréciés par les employeurs. Afin de pourvoir les postes vacants, 8 CFO sur 10 envisagent ainsi d’engager des profils non financiers et prévoient ensuite une formation ou un recyclage adéquat en interne. « Le leadership, les capacités d’analyse et la vision commerciale sont les principales aptitudes que doivent posséder les professionnels de la finance », explique Frédérique Bruggeman, Managing Director chez Robert Half BeLux.

Selon Frédérique Bruggeman, « les soft skills sont des compétences propres au candidat. Pour sortir du lot, il faut donc absolument se concentrer sur ses compétences sociales, stratégiques et communicatives. Si l’on dispose déjà des compétences techniques exigées, c’est ce qui fera la différence pour obtenir le poste. En effet, vous ne serez pas le seul candidat à présenter le bon diplôme ou les bonnes qualifications : en montrant que vous avez également ces compétences générales tant appréciées, vous prendrez l’avantage dans le processus de sélection. »

Rémunération avantageuse 
Le manque de professionnels hautement qualifiés permet aux candidats potentiels d’être plus exigeants lorsqu’ils choisissent un nouvel employeur. Quel est donc celui qui offre un package salarial flexible, avec des avantages extralégaux intéressants ? Quel est l’employeur qui fait en sorte de créer un climat de travail agréable et stimulant où l’employé se sent soutenu ?

Une rémunération flexible et les avantages extralégaux gagnent toujours en importance, chez les nouvelles recrues potentielles comme chez les employés existants. 38 % des travailleurs belges indiquent ainsi qu’ils quitteraient leur travail actuel s’ils trouvaient ailleurs une fonction équivalente avec une rémunération flexible. Certaines entreprises tentent de tirer parti de cette opportunité en proposant, par exemple, un salaire sous forme de points. D’autres employeurs offrent la possibilité à leurs collaborateurs de composer eux-mêmes leur paquet salarial.

Avantages extralégaux
Au niveau du personnel, les avantages extralégaux qui sont le plus souvent offerts sont les chèques-repas, le remboursement du trajet entre le domicile et le travail et l’assurance groupe. Au niveau de la direction, on retrouve l’ordinateur portable ou la tablette, l’assurance groupe et les chèques-repas.

Bien sûr, tout n’est pas qu’une question d’argent. Pas moins d’un quart des Belges indiquent qu’ils accepteraient un salaire inférieur pour pouvoir exercer le travail de leurs rêves. Pour les entreprises, il s’agit de convaincre leurs employés qu’ils sont ou peuvent être heureux dans leur emploi actuel. De nombreuses sociétés le font au travers d’avantages extralégaux non financiers : un horaire de travail flexible, des formations payées, des jours de congés supplémentaires figurent parmi les avantages les plus fréquents. Comme l’observe Frédérique Bruggeman, « c’est à l’employeur de créer les conditions qui feront que ses employés sont productifs et satisfaits – pas uniquement pour garder les collaborateurs existants dans l’entreprise, mais aussi pour attirer de nouveaux talents. Des collaborateurs talentueux sont plus que jamais un capital crucial pour la croissance de votre entreprise. »

Processus de recrutement efficace 
La Guerre des Talents se joue aussi lors de la phase de recrutement : si le processus est trop long, le candidat perdra rapidement son intérêt pour la fonction. Actuellement, le processus de recrutement d’un employé prend en moyenne 2,7 mois, auxquels on peut encore ajouter 1 mois pour les fonctions de direction. Les facteurs qui viennent ralentir le processus sont notamment le manque de candidats disposant des qualifications requises (50 %), la trop grande fréquence de CV sous-qualifiés (27 %) et des rounds d’interviews trop nombreux (26 %).

« 65 % des directeurs RH belges ont déjà perdu des candidats compétents qui se sont tournés vers une autre offre d’emploi car le processus de recrutement prenait trop de temps », confirme Frédérique Bruggeman. « Etre rapide permet de faire la différence. Bien sûr, l’entreprise se doit de rester critique dans la cadre de la sélection de nouveaux collaborateurs. Il faut toutefois veiller à ce que l’organisation du recrutement ne tolère aucune perte de temps : les candidats pourraient en effet perdre leur intérêt et aller voir ailleurs. »                                                                                                           
À propos de Robert Half
Robert Half, qui fait partie du S&P 500, est le premier et plus important cabinet de recrutement spécialisé dans le monde. L’entreprise a été créée en 1948 et dispose dans le monde entier de plus de 325 filiales, dont 11 en Belgique. Robert Half propose des solutions de recrutement sur mesure en vue de missions d’intérim-management pour des professionnels spécialisés dans la finance et la comptabilité, les services financiers (secteur bancaire et des assurances), l’IT, les domaines administratif et juridique. Robert Half garantit un service professionnel et un support personnel. Plus d’info sur roberthalf.be 

Share

Axis demonstreert Smart City-oplossingen op Smart City Expo 2017 

Axis Communications toont samen met zijn partners de nieuwste smart city-oplossingen tijdens het Smart City Expo World Congress van 14 tot 16 november in Barcelona. De toenemende verstedelijking zorgt voor nieuwe uitdagingen op het gebied van veiligheid en beveiliging en zet de vitale infrastructuur in veel steden onder druk. Met zijn smart city-initiatief helpt Axis Communications steden een veiligere en mobiele omgeving te creëren. Bezoekers van het congres in Barcelona krijgen een blik op de mogelijkheden daarvan.